Menneville, depuis 7000 ans sur les bords de l’Aisne.

  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,

Accueil du site > Pages Annexes > Le clin d’oeil du mois...

Le clin d’oeil du mois...

Quand arrive l’automne, certaines parcelles du terroir mennevillois prennent une couleur dorée qui rappelle étrangement celle des vignobles champenois voisins. Et pourtant point de pieds de vigne à l’horizon, et depuis plus d’un siècle déjà…Alors cherchez l’erreur...

Dans les années 90, Jean-Louis Lallement, alors jeune agriculteur et soucieux de se diversifier, lance l’idée de produire des fruits rouges à destination des pâtissiers puis de la grande distribution de l’agglomération rémoise.

Il s’associe à un autre agriculteur de la région pour créer la société Fruits rouges de l’Aisne dont le siège est à Laon. Pour donner l’impulsion, il plante alors lui-même directement à Menneville les premiers hectares de framboises du département.

Malheureusement le climat local ne permet pas d’avoir la production régulière demandée par la grande distribution. Pour y remédier, des partenariats sont alors mis sur pieds avec des producteurs étrangers (Pologne, Maroc, Portugal, Espagne,…), des sociétés de production sont également créées hors de France dans le but de tenir une structure commerciale toute l’année.

Aujourd’hui leader sur le marché français, Fruits Rouges de l’Aisne, qui regroupe environ 100 producteurs et emploie une centaine de personnes, propose une gamme complète de petits fruits rouges de la framboises à la myrtille, en passant par la fraise, la groseille, la mûre, ou le cassis...

Depuis l’entreprise continue son expansion, innove sans cesse (purée, coulis de fruits rouges…), investit les marchés du Bio, tant et si bien qu’elle a du à plusieurs reprises agrandir ses locaux pour répondre au manque de place. En 2014, les 2 fondateurs cèdent leur entreprise à un collectif de 4 salariés de la société.

Pour autant, Jean-Louis Lallement n’en a pas fini avec la culture des fruits rouges… et il continue de produire à Menneville du cassis pour Fruits rouges de l’Aisne qu’il a dirigé pendant 20 ans. Cette production locale est actuellement en conversion « Bio » pour satisfaire une demande de plus en plus exigeante de qualité.

D’autres projets le taraudent déjà dans le domaine de la santé avec la production de jus de cassis « bio », aux larges vertus thérapeutiques, qui pourrait être commercialisé localement, dans des structures de ventes de produits de terroir.

Dans le même esprit et pour satisfaire une demande croissante de l’industrie pharmaceutique pour les molécules naturelles contenues dans les fruits rouges, il souhaite mettre en place un verger qui réponde au cahier des charges des industriels concernés.

Ainsi, avec une agriculture moderne qui peut aussi être au service de la santé, on est bien loin de la culture de la vigne et du vin aigre produit dans notre commune jusqu’à la fin du 18ème siècle…

Gilles Schmit- 1er Mars 2015

Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF