Menneville, depuis 7000 ans sur les bords de l’Aisne.

  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,

Accueil du site > Pages Annexes > Les pompiers de Menneville

Les pompiers de Menneville

Le 4 décembre est célébrée par les Sapeurs-Pompiers Ste Barbe 2 et toutes les professions qui ont à travailler avec ou contre le feu (artificiers, artilleurs et mineurs…) la Ste Barbe. L’occasion de se souvenir qu’il existait autrefois une compagnie de Sapeurs-Pompiers dans notre village…

Il faut d’abord se rappeler qu’au XIXème siècle, Menneville ne possédait aucun moyen de lutte contre le feu. Aussi la population s’en remettait-elle à sa bonne étoile, et les plus crédules confiaient au Marquis de Nazelle le soin de sauver leur vie et leurs biens en cas d’incendie. En effet une tradition voulait que l’arrivée du Marquis de Nazelle sur le lieu d’un incendie ait toujours coïncidé avec son achèvement. Dès qu’il arrivait, on disait : « Voilà le marquis, le feu va cesser ». Et c’est ce qui arriva vers 1827, lorsqu’un grave incendie qui avait pris naissance alors qu’on veillait un défunt, détruit 5 à 6 maisons au début du village côté Guignicourt.

Aussi en 1922 sous l’impulsion de Charles Loilier, alors maire de Menneville, la commune commence à s’équiper de matériel destiné à lutter contre le feu. Lors de sa séance du 6 août, le Conseil Municipal décide l’achat d’une pompe et d’accessoires auprès de la société Fournier et Cie, installée à Paris, pour la somme de 5000frs à prendre sur les dommages de guerre.

En 1924 un avant train est acheté pour 1800frs pour pouvoir transporter la pompe dans les communes voisines si les circonstances le demandaient. C’est également à cette époque que M. le maire expose au Conseil Municipal les avantages au point de vue assurance que pourrait en tirer la commune. En effet si la commune possédait une subdivision de Sapeurs-Pompiers, ses habitants pourraient alors bénéficier d’une réduction de leur prime assurance. A la majorité de 6 voix contre 5, l’assemblée autorisera M. le Maire à engager les démarches pour la création d’une telle compagnie.

Joseph Ister et Emile Béancourt sont alors désignés par le Conseil Municipal pour recevoir les engagements afin de constituer un corps de vingt personnes, cadres compris.

La Subdivision de Sapeurs-Pompiers de Menneville est officiellement créée le 2 décembre 1924. Elle sera dirigée par le Sous-lieutenant Pierre Loilier. On retrouvera également parmi les premiers soldats du feu de notre village Maurice Béa, Fournier et Thuvignon (sergents), Thubé (caporal) ….

Conformément à un vieil usage, ces pompiers volontaires étaient dispensés de corvées communales. Les exercices avaient lieu le premier samedi de chaque mois, annoncés dans le village par des sonneries de clairon. Des retraites aux flambeaux étaient organisées les veilles du 14 juillet et de la fête patronale. Le banquet de la Ste Barbe était également un rendez-vous fort prisé.
Pompiers vers 1932
Cette photo donnée par Gaston Normand, que nous tenons à remercier une nouvelle fois, est la seule que nous possédons de la compagnie de Sapeurs-Pompiers de Menneville. 3 personnes y sont formellement reconnues : 1. René Normand (père de Gaston), 2. Jean Bernier, 3. Pierre Loilier. Si vous êtes en mesure de nous aider à identifier les autres, merci de vous manifester auprès de Gilles Schmit au 03.23.25.79.09 ou au secrétariat de mairie.

Le Journal Officiel du 23 Avril 1925 nous apprend la création en date du 6 avril d’une amicale des Sapeurs-Pompiers de Menneville en vue de subvenir aux frais des fêtes et concours pour le perfectionnement du corps.

En 1932, une réorganisation des services d’incendie dans le département de l’Aisne amènera la subdivision de Menneville à s’affilier au centre de secours secondaire de Neufchâtel.

En 1936, la compagnie est constituée comme suit : Lucien Wiart, adjudant commandant la compagnie ; Louis Merlier, sergent fourrier ; Jean Bernier, caporal ; Louis Bally, clairon ; Marcel Destrumelle, sapeur ; Marcel Leleu, sapeur ; Guillaume Laloüm, sapeur ; René Huck, sapeur ; Raymond Ister, sapeur ; Marcel Vandois, sapeur ; Fernand Vandois, sapeur.

Après la seconde guerre mondiale il n’existe plus réellement de compagnie… tout au plus quelques volontaires qui acceptent de maintenir en bon état de fonctionnement le matériel et de participer aux manœuvres. Figuraient parmi ces volontaires : Louis Merlier, Claude Wiart, Gilbert Olivier, Henri Leduc, Gaston Normand, Michel Kedzierski, Claude Olivier, Louis Merlier (fils), Pierre Hazeaux, André Wiart, Emile Parant.

Les dernières informations écrites concernant l’existence d’une compagnie de Sapeurs-Pompiers à Menneville remontent à 1954 (cessation du contrat d’assurance)…

Gilles Schmit-1er Décembre 2014



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF