Menneville, depuis 7000 ans sur les bords de l’Aisne.

  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,

Accueil du site > Pages Annexes > L’évacuation de 1915...

L’évacuation de 1915...

A l’approche des cérémonies du 11 novembre, l’occasion est belle de faire un retour arrière sur ce qui se passait à Menneville il y a exactement 100 ans….

Après la première bataille de la Marne, en 1915 le front s’est stabilisé sur une ligne Beine, Bourgogne, Berry au bac, soit à peine à une dizaine de kilomètres de Menneville…
Menneville 1915 2
L’Etat Major de la 63ème brigade d’infanterie est toujours installée chez Mr Lallement-Labrusse. La population a vécu une première année de guerre difficile, faite de mauvais traitements, et de vexations humiliantes. Ces épreuves, malgré quelques rares signes d’égoïsme inhérents à la nature humaine, rapprochent les habitants dans un même esprit de solidarité, et provoquent de beaux mouvements d’entraide.

L’envahisseur construit dans les jardins, les cours les caves, de formidables abris en ciment armé. Il s’enterre littéralement dans la côte qui domine le canal côté Variscourt, y installant de vraies maisons souterraines qu’il meuble avec du mobilier volé dans le village et les communes voisines. Il jette sur la rivière de nombreux ponts et construisent des voies de chemin de fer…
Menneville 1915 3
En Mars 1915 Les Allemands se débarrassent d’une vingtaine d’habitants qui partent en convoi à Montcornet où ils demeurent 3 mois avant d’être acheminés vers la France par la Suisse. Ils songent ensuite qu’il serait plus simple pour eux d’être délivré de tous…
Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 septembre 1915, la population de Menneville connaît donc une nouvelle épreuve et peut-être la plus terrible. Même si elle souffre depuis le début de ce conflit, elle est chez elle. Subitement elle doit tout quitter… tout abandonner au pillage, à la destruction… c’est pire encore !! Adieu foyer des ancêtres, souvenirs amassés pendant des générations, meubles vieux compagnons…
Que peut-on emmener sur ses épaules et ses bras ? Comment choisir un objet sans être ingrat vis-à-vis d’un autre ? Et pourtant il le faut… Alors on finit par prendre au hasard, sans grand espoir de les retrouver, on enterre quelque part un peu d’or et quelques pièces d’argenterie… et fait unique dans l’histoire de Menneville, de septembre 1915 à Février 1919, soit pendant 3 ans et 4 mois la population du village est réduite à zéro !!!

Elle est répartie à Montcornet et en quelques autres lieux voisins. Chacun sans distinction d’âge de sexe, de condition doit travailler à la terre ou aux corvées, et c’est un long supplice, loin du village dont on ignore le sort, loin de la France non envahie dont on a des nouvelles fausses par des journaux odieux et démoralisateurs comme la « Gazette des Ardennes », loin des êtres chers qui sont aux armées ou dispersés on ne sait où…

Retrouvez ci-dessous une coupure de journal du 25 septembre 1915 conservée par Pierre Lallement, ancien maire, qui permet de connaître la destination des Mennevillois évacués. Evacues 1915
Informations extraites des archives personnelles de Laurent Labrusse, également ancien maire.
Gilles Schmit- Novembre 2015

Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF