Menneville, depuis 7000 ans sur les bords de l’Aisne.

  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,
  • Menneville,

Accueil du site > Pages Annexes > Les maires de Menneville

Les maires de Menneville

Depuis 2014, un tableau reprenant l’ensemble des maires de Menneville depuis la révolution est installé dans la salle de la mairie.
Retrouvez ci-dessous un bref résumé des informations que nous avons pu trouver à ce jour sur la vie de chacun de ces personnages.

Etienne Le Carlier, maire en 1689

Les recherches menées vers 1922-1923 par Laurent de Labrusse, ancien maire, font état d’un certain Etienne Le Carlier, maire en 1689, sans préciser la source de ce renseignement. Le 13 décembre 1689 décédait Cyrus Huon, curé de Menneville. Peut-être était-il en possession d’un texte relatant cet évènement, mais qui malheureusement a disparu depuis…

Jacques Labrusse (I), maire de 1705 à 1742

Né le 9 mars 1675 à Menneville, il est baptisé le lendemain par Cyrus Huon, curé de cette commune. Agé de 27 ans en 1700, il épouse Nicolle Patoux alors âgée de 20 ans.
Il cultive les terres de sa famille, une partie des terres de la Paroisse, mais également des terres de la communauté qu’il loue. Il est Syndic Royal, et tient à ce titre les comptes de la Commune. Il est également Collecteur d’impôts à Menneville et Procureur Fiscal à la justice de Guignicourt, ce qui l’amène à adjuger la « taille » (impôt réparti selon les revenus présumés). Certains habitants refusent parfois de payer, il lui faut donc aller à Laon pour répondre à des procès et faire plaider le bon droit.
Il meurt en cours de mandat à l’âge de 67 ans le 27 décembre 1742, soit 2 mois et demi après son épouse à qui il n’a pu survivre. Il a passé 37 ans à la tête de la commune, et est inhumé le lendemain par Jean-Baptiste Philippot, prêtre-curé de Menneville.

Nicolas Joseph Gallet, maire de 1789 à 1790

Nicolas Gallet

Né le 19 août 1752 (EC 8/273) à Menneville, il se marie avec Marie Antoinette Bonnaire. Pour administrer la commune, il était assisté d’Antoine Barbançon et André Forest tous deux officiers municipaux. 6 notables venaient compléter le corps municipal, à savoir : Renard Mainon, Jacques Labrusse, Nicolas Cagniart, Jean Baptiste Macquin, Jean Villet, et Guillaume Lacroix.
Il décède le 23 mars 1794 (3 Germinal an II) à Menneville à l’âge de 41 ans.

Jean Baptiste Pelletier, maire de 1790 à 1792

Jean Baptiste Pelletier

Né le 15 décembre 1759 à Poilcourt (162/295) (08), marié le 6 février 1786 à Bourgogne (51) à Marie Nicolle Vuarnet, il décède le 11 février 1849 à Menneville à l’âge de 89 ans. Il était manouvrier (EC 108/244).
Il clôtura les registres d’Etat Civil de la commune qui étaient tenus jusqu’alors par les prêtres successifs (dernier acte porté par l’abbé Philippot le septembre 1792 : Inhumation de Louis Pierre Colbeau) de la paroisse St Laurent de Menneville le 30 octobre 1792, et le transmettra à François Colbeau qui assure dès lors la charge d’officier public en enregistrant son premier acte le même jour (Baptême de Joséphine Menu).

Nicolas Joseph Renard, maire de 1797-1799

Nicolas Joseph Renard

Né en 1744, il est laboureur. Il fût élu « agent municipal » de Menneville remplissant les fonctions d’officier public le 10 Germinal An V de la République, soit le 30 mars 1797. Il représente donc Menneville au sein de la municipalité communale de Neufchâtel sur Aisne, et à ce titre est placé sous l’autorité de son président.

Nicolas François Cagniart, maire de 1799 à 1800

Nicolas Francois Cagniart

Il est né en 1749 et se marie le 24 mai 1773 à Menneville avec Marie Jeanne Delemme (EC 92/273). Il est cultivateur, et est élu maire de Menneville par l’assemblée communale le 20 Germinal An VII de la République (9/4/1799). Comme son prédécesseur, il lit les lois et annonce les nouvelles à la célébration religieuse du décadi qui remplace la messe du dimanche.
Il décède le 4 mars 1807 à Menneville (EC 84/236) à 58 ans.

Jean Baptiste Le Gaigneur, maire de 1800 à 1807

Jean Baptiste Legaigneurr

Originaire de Boncourt près de Sissonne, il vient s’installer à Menneville avec sa femme après avoir perdu sa fortune (une trentaine de mille francs) à Paris dans une tontine. Il habite rue du Gué d’Aubigny. Fort instruit, et ayant une belle écriture, il fait un peu de tout remplissant même un temps les fonctions d’huissier.
Il est nommé maire par le préfet de l’Aisne le 12 Floréal An VIII de la République (2/5/1800). Il ouvre un pensionnat qui est vite fréquenté par les enfants du village et des environs.
Il meurt en cours de mandat le 16 octobre 1807 (EC 88/236) ; sa femme décéde de chagrin le 6 décembre suivant (EC 90/236).

Thomas Lointier, maire de 1807 à 1812

Thomas Lointier

Né en 1767 à St Quentin le Petit (08), marié en premières noces le 9 Nivôse an III (29 décembre 1794) à Menneville à Anne Claire Barbançon (EC192/273), puis en secondes noces à Marie Jeanne Oger ou Augé, cultivateur .
Il décède le 13 février 1851 à Aguilcourt (02) (EC 156/265).

Jacques Labrusse (II), maire de 1813 à 1829

Jacques Labrusse II

Petit fils de Jacques Labrusse (I), il est né le 8 août 1759 à Menneville (EC 36/273), et se marie le 26 octobre 1790 à Neufchâtel sur Aisne avec Nicole Rosalie Bastien, dont les parents tenaient l’hôtel « L’écu de France ».
En janvier 1813, c’est lui que le village nomme au poste de maire, et il verra ainsi se succéder la République, l’Empire et la Restauration. En 1822, il est choisi par le préfet de l’Aisne en tant qu’expert pour estimer les Biens communaux de Guignicourt dont 38 habitants ont demandé la jouissance.
Il décède le 26 octobre 1831 à Menneville à l’âge de 72 ans, laissant à ses descendants plus de 200 ha de bonnes terres à cultiver.

Jean Baptiste Renard Destable, maire de 1826 à 1836

Jean Baptiste Renard Destable

Cousin de Jacques Labrusse (II), il nait en 1777 à Cormicy (51) et se marie en 1795 à Proviseux (02) à Marie Nicole Destable. Il est également le père de Louis Joseph Renard Renard qui sera, lui aussi, maire en 1849.
En 1826, il devient maire de la commune. Vers 1833, après la Loi Guizot, la commune ouvre une école dans une grange, rue de Neufchâtel, pour remplacer la pension Le Gaigneur. Vers 1840, la municipalité achète un terrain à maxime Charpentier pour y construire une mairie-école.
Il décède le 3 mars 1840 à Menneville (02) (EC 243/253).

Louis Melchior Labrusse, maire de 1836 à 1837

Louis Melchior Labrusse

Fils de Jacques Labrusse (II), né le 9 Germinal An IV (29 mars 1796) (EC 200/273) à Menneville, il se marie le 1er juin 1824 à Menneville avec Marie Nicolle Joséphine Renard. Il est capitaine de la garde nationale en même temps que le comte de Nazelle. Cultivateur, il racheta en 1848 des terres à la famille Ruinart de Brimont, puis le château de Condé/Suippe à la Comtesse d’Esterneau.
Devant les difficultés à rejoindre Condé par le seul bac existant pour traverser la rivière d’Aisne, il décide peu après de le démolir et se fit construire à Menneville une jolie demeure qu’il orna avec les boiseries de ce château.
Il décède à Menneville le 21 avril 1873 (EC 109/231) à l’âge de 77 ans.

Joseph Félix Labrusse, maire de 1837 à 1843

Joeph Felix Labrusse

Fils de Jacques Labrusse (II), né le 16 nivôse an XIII (6 janvier 1805) à Menneville (67/236), il épouse le 4 mai 1834 à Boult sur Suippe (51) Jeanne Adèle Vacquant.
Vers 1840, c’est sous son autorité que la commune fait construire sur un terrain acheté à Maxime Charpentier, un modeste bâtiment où fûrent installées une salle de mairie et l’école. Le 11 mars 1845, il vendit à la Fabrique de Menneville par acte passé chez maître Husson, notaire à Juvincourt, une maison situé au fond de la ruelle du Pilory à des fins de presbytère.
Il décède le 1er novembre 1846 à Menneville à l’âge de 41 ans (EC 81/244).

Louis Joseph Renard, maire de1843 à 1860

Louis Joseph Renard

Né le 28 mai 1812 à Guignicourt (02), marié le 8 septembre 1836 à Proviseux (02) (EC 47/91) à Eulalie Henriette Joséphine Renard.
Sous sa mandature, la commune participe financièrement à l’achat d’une maison au fond de la ruelle Pilory pour en faire un presbytère, et restaure la toiture de l’église. Le clocher situé à l’intersection de la nef et du transept est alors déplacé au dessus de la porte d’entrée et agrandi. A la même époque est créée la route départementale de Soissons à Rethel, passant par Menneville, pour faciliter les échanges.
Il décède le 10 juillet 1870 à Menneville à l’âge de 58 ans. Il était également cultivateur.

Jules Auguste Labrusse Matra, maire de 1860 à 1871 et de 1884 à 1898

Jules Auguste Labrusse

Né le 1 janvier 1827 à La Neuvilette près Reims, il se marie le 12 juin 1849 à Bucy les Pierrepont (02) à Joséphine Matra.
A l’été 1860, il est nommé par le préfet et devient maire de la commune. En 1870 les Prussiens envahissent la France et arrivent à Neufchâtel le 6 septembre. Un détachement pousse jusque Menneville pour annoncer l’arrivée prochaine d’un fort détachement, et préparer les logements des officiers. Les ordres donnés en allemand sont imparfaitement compris, si bien qu’à l’arrivée du détachement, les vivres n’étaient pas prêts. Le maire et sont fils sont alors rendu responsables, menés sur la place du village et menacés d’être fusiller. Pendant ce temps les Uhlans pillent les fermes et les caves qui leur avaient été indiquées comme bien remplies. Les 2 otages seront relâchés dans la soirée.
En 1890 il est toujours maire quand les derniers pieds de vigne du terroir sont arrachés par François Allart. En 1892, il fait construire un portail en pierres de taille.
Il décède le 24 octobre 1899 à Coincy (02).

Pierre Louis Joseph Renard, maire de 1872 à 1876

Pierre Louis Joseph Renard

Né le 6 juin 1811 à Proviseux (02) (EC 176/189), il épouse Clara Eugénie Namur, et exerce également des activités agricoles.
En 1872, il fait restaurer l’antique église : le plafond haut est remplacé, les chapelles sont enduites de plâtre peint en vieux rose.
Il décède le 14 août 1886 à Menneville à l’âge de 75 ans.

.

Nicolas Ponce Gatinois, maire de 1876 à 1878

Nicolas Ponce Gatinois

Né le 25 janvier 1824 à la ferme de Vauboison (EC 59/408) à Asfeld (08), il se marie à Jeanne Célestine Potier, il décèdera le 10 juin 1886 à Menneville à l’âge de 62 ans. Il était rentier. Ses parents étaient domiciliés à Sault St Rémy dans le département voisin des Ardennes.

.
.

Joseph Alcide Reaux, maire de 1878 à 1881

Joseph Alcide Reaux

Né le 21 avril 1831 à Menneville (EC 135/243), il s’y marie le 7 septembre 1852 avec Marie Catherine Amélie Maquin (EC145/244) ; il était tisseur puis cultivateur.
Il est d’abord maire de 1878 à 1881 et assure de nouveau des charges municipales en tant qu’adjoint de Pierre Auguste Lallement de 1899 à 1902 et de Jacques Clause de 1902 à 1905.

François Augustin Barbançon, maire de 1881 à 1884

Francois Augustin Barbancon

Né à Brienne sur Aisne en 1802, marié à Marie Thérèse Laurent,. Il était rentier. C’est pendant son mandat qu’un important progrès fut réalisé pour l’assainissement du village avec la suppression des « glaudes » qui récupéraient les eaux d’écoulement.
Il décède en cours de mandat le 1er mars 1883 à Menneville à l’âge de 81 ans. Lors de ses obsèques, on respecte une coutume qui veut qu’avant de mettre en terre un maire décédé en cours de mandat, on tire des coups de fusil dans sa tombe.

Pierre Auguste Lallement, maire de 1899 à 1902

Pierre Auguste Lallement

Neveu de Pierre Louis Joseph Renard, il est né le 24 avril 1830 à Charleville Mézières. Il se marie le 18 février 1862 à Menneville avec Rosalie Joséphine Labrusse et, est également le gendre de Louis Melchior Labrusse. Il est d’abord substitut à Rethel puis à Metz. Il est ensuite Procureur impérial à Sarreguemines. En 1872, il fût nommé procureur de la République à Verdun, puis à Lunéville, poste qu’il refusa de rejoindre avant de démissionner.
Il s’installa alors à Menneville où il devint maire en 1899, et remplit ces fonctions jusqu’à son décès le 25 juillet 1902 d’une pneumonie.

Claude Jacques, maire de 1902 à 1905

Jacques Clause

Peu d’informations ont pu être mises à jour au sujet de ce mystérieux maire : Seuls les registres de l’Etat civil nous font part de sa présence à la tête de la commune en 1905 pour l’arrivée du premier train en gare de Menneville… D’où venait ce mystérieux personnage ? Quels liens avait-il avec les anciennes familles du village ? Qu’est-il devenu une fois redevenu simple citoyen mennevillois ? Tout reste à découvrir...

Louis Joseph Lallement, maire de 1905-1908

Louis Lallement

Fils de Pierre Auguste Lallement, il nait le 14 mai 1875 à Verdun (55), effectue des études à Reims qui lui permettent d’obtenir une licence en droit, et se destine à une carrière de magistrat quand la première guerre mondiale éclate.
Il sera maire 3 ans, durant lesquels arriveront au village le téléphone et le télégraphe. Pendant la guerre de 1914-1918, il fût mobilisé, pendant que l’Etat Major allemand installait dans sa demeure la Kommandanture mais aussi un casino...
A la libération du village le 12 octobre 1918, il est le premier habitant de Menneville à revenir sur les lieux le 20 octobre, et décrit dans une lettre poignante la vision d’horreur qui est la sienne à ce moment là. Devant les difficultés à trouver un fermier capable de s’occuper des terres familiales, il décide alors de reprendre lui-même la ferme. Il sera ensuite conseiller municipal jusque 1935.
Il se marie le 24 janvier 1927 à La Flèche (72) à Suzanne Marie Eugénie Famechon. En 1932, lui et sa sœur Jeanne deviennent les parrains de la plus petite des 3 cloches réinstallées dans le clocher de la nouvelle église St Laurent.
Il décède le 8 décembre 1948 à Menneville à l’âge de 73 ans.

Jean Louis Eugène Delarbre, maire de 1909 à 1917

Eugene Delarbre

Né le 5 avril 1843 à Menneville, il épouse Alice Eugénie Lanez. Il officiera en tant qu’instituteur du village pendant de longues années entre 1865 et 1900, année au cours de laquelle il fût remplacé par Paul Eugène Nottelet. Il sera nommé Officier d’Académie le 7/2/1914 (JO du 10/2/1914) par René Viviani, ministre de l’Instruction Publique et des Beaux Arts.
En septembre 1914, soit quelques jours après l’arrivée des Allemands à Menneville, un Ulhan est retrouvé mort près de la « Croix de bois ». Le lendemain sont corps est toujours sur place, mais a été mutilé par un journalier qui travaille au village, pour récupérer la bague qu’il portait au doigt. Cette découverte mit les Allemands dans un tel état d’énervement qu’ils décidèrent d’arrêter le maire, Eugène Delarbre. Ils veulent le fusiller et mettre le feu au village entier… En représailles, tous les hommes du village, y compris le vieux curé, furent emprisonnés, d’abord dans une grange puis dans l’église pendant 3 mois. En septembre 1915, toute la population est déportée vers la région de Montcornet.
Il décède à Menneville le 27 janvier 1927 à l’âge de 84 ans.

Louis Philoxène Destrumelle, maire de 1917 à 1919

Louis Destrumelle

Né le 21 octobre 1851 à Menneville, il épouse le 5 juin 1878 à Menneville avec Marie Eugénie Brocheton, et exerce l’activité de cultivateur dans une ferme située rue du centre. EFévrier 1919, les habitants du village reviennent progressivement, et habitent dans des casemates et les abris allemands. Il décède le 21 octobre 1933 à Menneville.

Charles Loilier, maire de 1919 à 1929 et de 1935 à 1936

Charles Loilier

Né le 27 novembre 1854 à Banogne Recouvrance (08), veuf de Marie Désirée Mathilde Bréart qu’il a épousé à Menneville le 15 mai 1883, il se remarie le 25 avril 1888 à Reims avec Octavie Catherine Delpoux.
D’abord agriculteur à Menneville où il habite rue du gué d’Aubigny, il devient maire dès les élections de 1919, et sera réélu au 2ème tour en 1925. Il aura à gérer des dossiers importants comme la reconstruction du village et des bâtiments communaux, les dommages de guerre, le plan d’alignement. En 1935, le préfet provoque des élections anticipées suite à plusieurs démissions au sein du conseil, et c‘est lui qui reprendra la charge de maire et tentera de ramener un peu de calme dans la commune. Il se reconvertira en courtier en laine pour la maison Picard-Goulet & fils (et assermenté près le tribunal de Reims), et quittera Menneville pour Reims où il résidera au 15 rue Noël.
Il y décèdera le 20 avril 1943.

Ulysse Charpentier, maire de 1929 à 1935 et de 1946 à 1947

Ulysse Charpentier

Né le 18 décembre 1885 à Menneville, il épousera Geneviève Suzanne Bréart.
Il participera à la vie municipale à plusieurs reprises. D’abord de 1919 à 1925 en tant que conseiller, puis en 1925 il assurera la charge d’adjoint pendant quelques mois pour palier à la démission de Pierre Loilier. Il sera élu maire en 1929 et assurera cette fonction jusqu’en 1935.
En octobre 1944 il sera nommé membre de la délégation communale par le préfet de l’Aisne afin de gérer la commune jusqu’aux élections suivantes. Celles-ci auront lieu en 1945 et lui rendront le poste d’adjoint au maire de Menneville. En juillet 1946, il remplacera le maire Raymond Boyer, décédé. Il redeviendra simple conseiller après les élections de 1947, et tiendra cette fonction jusque 1959.
Après quoi il se consacrera uniquement à sa ferme située à l’entrée du village en venant de Guignicourt (ferme de la Bourguignotte).
Il décèdera le 15 octobre 1973 à Menneville à l’âge de 88 ans.

Laurent Labrusse, maire de 1936 à 1940, en 1941 et de 1953 à 1962

Laurent Labrusse

Petit-fils de Jules Auguste Labrusse, né le 20 avril 1892 à Châlons sur Marne, marié le 5 août 1918 à Paris 8ème avec Françoise Marie Antoinette Talansier.
Il entre au conseil municipal à la suite des élections de 1925, puis y revient en 1935 lors d’élections provoquées par le préfet de l’Aisne suite à de multiples démissions de conseillers. En 1932, il participe à la bénédiction des nouvelles cloches de l’église et devient avec son épouse les parrains de la plus gosse des trois. Quatre ans plus tard, il accède au poste de premier magistrat de la commune, poste qu’il tiendra jusqu’à la dissolution du conseil en 1944, à l’exception de quelques mois en 1941 où il est retenu à Paris. Les élections de 1947 le verront revenir au conseil municipal et il reprendra le poste de maire en 1959 avant de décéder en cours de mandat le 19 avril 1962 à Menneville à l’âge de 69 ans.
Avocat, directeur général de la société nationale d’affrètement, docteur en droit, titulaire de la médaille militaire et de la croix de guerre, officier de la légion d’honneur, Laurent Labrusse était également secrétaire général de la Société Historique et Académique de Haute Picardie et féru d’histoire locale. A ce titre il avait d’ailleurs mené plusieurs travaux sur le canton de Neufchâtel sur Aisne auquel il était très attaché et a notamment publié un livre intitulé « Notes sur les dernières années du Doyenné de Neufchâtel sur Aisne 1789-1812, et le Séminaire de Menneville », ouvrage dont ses descendants ont eu la gentillesse de nous donner un exemplaire à conserver aux archives de la commune.

Edmond Eloi Höer, maire en 1941

Edmond Hoer

Né le 5/6/1888 à Reims, divorcé de Jeanne Marie Françoise Godin le 19/10/1928, il se remarie avec Sara Defforges le 26/12/1931 à Menneville.
En 1941 il fait partie des premiers habitants à revenir dans la commune après l’exode de 1939, et face à l’absence de Laurent Labrusse, maire officiel bloqué sur Paris, il se trouve désigné par les autorités allemandes pour assurer la responsabilité de maire. Il abandonnera quelques mois plus tard cette charge dès le retour de Mr Labrusse. Il était représentant pour la pharmacie régionale de Reims, puis matelassier à Guignicourt, et demeurait rue des Vaches (actuelle rue des prés) en 1931, puis rue de Guignicourt.
Il quitte finalement Menneville pour Guignicourt où il décède en 1965.

Marcel Thuvignon, maire de 1941 à 1944

Marcel Thuvignon2

Né le 23 septembre 1889 à Epernay, marié à Germaine Barrot. Il vient à Menneville pour reprendre le café-épicerie de ses beaux-parents (Famille Coré-Walhin) rue de Neufchâtel.
De 1941 à 1944 il est assure la fonction de président de la délégation spéciale. A cette période il cède son commerce et se reconvertit dans des activités d’électricien après 1943. Ils s’installèrent alors avec son épouse dans la dernière maison sur la droite en partant vers Neufchâtel sur Aisne.
Admis à l’hôpital de Reims, il y décède le 17 février 1947, à l’âge de 57 ans.

Raymond Boyer, maire de 1944 à 1946

Raymond Boyer

Né le 22 mars 1878 à Paris IVème, il s’est marié à Marguerite Hyvert, qui a été institutrice du village en 1944-45, et secrétaire de mairie de 1936 à juillet 1946.
Il décède le 22 juillet 1946 à Menneville en cours de mandat, à l’âge de 78 ans. Comptable, il demeurait rue des vaches à Menneville.

Pierre Loilier, maire de 1947 à 1953

Pierre Loilier

Né le 8 avril 1891 à Reims, il épouse Suzanne Richard. Il habite un temps à la ferme de Bellevue, dont une partie des maisons se trouve sur le terroir de Menneville (vers 1926) et, où il est agriculteur.
En 1922, il prend une part active à la mise sur pied d’une compagnie de sapeurs pompiers à Menneville. A ce titre, il recevra la médaille d’honneur des Sapeurs Pompiers le 2/7/1931 (JO du 8/7/31) alors qu’il est Sous-Lieutenant. Il deviendra Lieutenant et sera également fait Chevalier de la légion d’honneur. Il exercera les responsabilités de conseiller général de l’Aisne pendant un mandat de 1949 à 1955.
Il décède en 1978 à Reims à l’âge de 87 ans.

Pierre Lallement, maire de 1962 à 1995

Pierre Lallement

Fils de Louis Joseph Lallement, il nait le 21 janvier 1928 à La Flèche (72). Après le décès de son père en 1948, il reprend la gestion de l’exploitation agricole située rue du centre. En 1953, il épouse Monique Pamart à Autreches (60).
En 1959 il fait son entrée au conseil municipal. Après le décès de Laurent Labrusse en avril 1962, il accède au fauteuil de maire du village à compter du 25 mai. Il restera à la tête de la commune jusqu’en 1995, soit pendant 33 ans. Pendant cette période, il œuvrera pour que le village adhère au syndicat des eaux en 1963, pour facilité la création du Golf dans les années 80. Enfin, le village se dotera d’une salle polyvalente inaugurée en 1994 par Jean Thouraud, conseiller général.
Retiré des affaires communales, Pierre Lallement poursuivra son engagement aux services des autres en prenant une part active dans la vie de la paroisse de Guignicourt et du Secours Catholique.
Il décède le 9 octobre 2015 et est inhumé dans le caveau familial au cimetière de Menneville.

Benoit Wiart, maire de 1995 à 2008

Benoit Wiart

Né en juin 1965, il accède au poste de maire de la commune à l’âge de 30 ans, ce qui fait de lu,i à l’époque, le plus jeune maire de Menneville. Il tiendra cette fonction jusqu’en 2008. Pendant les 2 mandats passés à la tête de la commune, sortiront de terre plusieurs lotissements qui participeront à l’augmentation de la population du village, ainsi qu’un réseau d’assainissement collectif.
En 2008, il passe la main à Patrick Bartels, entrepreneur local, et devient 2ème adjoint. Parallèlement, il poursuit l’exploitation agricole familiale et développe la culture des asperges, et de fraises sous serres.

Patrick Bartels, maire depuis 2008

Patrick Bartels

Il nait en 1957 à Menneville, et y épouse Dominique Tentelier en 1979. En 1983, il est élu au conseil municipal. En 1986 il s’associe avec son père Léon Bartels, ancien conseiller municipal et adjoint de la commune, dont il reprendra l’entreprise de couverture 3 ans plus tard.
Il devient 1er adjoint en 1995, avant d’accéder à la fonction de maire en 2008. Fonction qu’il conservera au scrutin de mars 2014...


Si vous possédez des informations (ou des photos des anciens maires) qui pourraient nous permettre de compléter cette liste, faites vous connaître auprès de Gilles Schmit au 03 23 25 79 09

Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF